Le Centre Rouge, à la conquête du désert australien !

L’Outback australien ou désert rouge, tout le monde sait de quoi il s’agit quand on prononce ces mots ! Pour certains ces lieux australiens les terrifient, car il s’agit d’un désert. Pour ma part, il n’y a rien d’effrayant si l’on s’y prépare bien ! Certes, le Red Center regorge d’animaux dangereux, mais ils préfèrent sortir la nuit, quand le soleil est moins cuisant. Pour information, je n’ai croisé que des lézards pendant tout mon séjour dans le désert. Sans vous mentir, mon excursion dans le désert a été la partie du voyage que j’ai préféré en Australie !

Sachez que vous ne manquerez de rien. Tous les espaces sont aménagés de réserve d’eau que vous trouverez dans de grosses bonbonnes (même si l’eau est un peu chaude, ça fait du bien de boire). Pensez juste à faire le plein de carburant avant de partir et recharger dès que vous voyez une station essence (just in case !). 

Si vous arrivez à passer outre tout cela, vous serez impressionné des paysages que le désert australien a à vous offrir ! Partez à la découverte de ce gigantesque rocher devenu le symbole de l’Australie et profitez des moments où vous ne croiserez personne ! Alors, venez découvrir les paysages spectaculaires d’un désert que vous ne pourrez jamais oublier !

Uluru (Ayers Rock)

Appelé Uluru par les aborigènes et Ayers Rock par les autres habitants de l’Australie, ce gros rocher posé au beau milieu de la nature est un phénomène que peu de visiteurs osent venir braver. Certes, la température avoisine souvent les 40°, ce qui ne donne absolument pas envie de bouger, mais plutôt de rester à faire la sieste au bord de la piscine. Cependant il est possible de partir découvrir sa beauté de bon matin, très tôt, ou en fin de journée, afin d’observer le magnifique coucher de soleil renvoyant des couleurs flamboyantes.

Étant arrivée le matin même via le minuscule aéroport (qui ne peut contenir qu’un seul avion), j’ai opté pour visiter Uluru en fin de journée. Dès l’arrivée à l’aéroport, des services de location de voiture sont disponibles. Toutefois, je vous conseille de prévoir la location de votre voiture avant votre arrivée. La voiture est importante pour bouger dans le désert.

Voiture louée, me voilà arrivée dans le village le plus proche d’Ayers Rock, Yulara. À seulement trente minutes du rocher, Yulara est un mini village où nous retrouvons un hôtel, une supérette, des restaurants et des magasins (plus ou moins de souvenirs). J’ai décidé de me reposer au bord de la piscine en attendant que le soleil baisse un peu avant de partir visiter Uluru. 

Cependant, sachant qu’il faut environ 3 heures de marche pour faire le tour du rocher et que le soleil se couche vers 18h30 – 19h, je me suis rendue sur place vers 16 heures. Il faisait encore extrêmement chaud ! Mais Uluru possède de la végétation à ses pieds, parfait pour se cacher du soleil ! 

À la fin du tour, reprenez la route principale et rendez-vous sur le « lookout » (point de vue) aménagé pour observer le coucher du soleil. À cette heure Ayers Rock se teinte d’un rouge éblouissant.

Informations pratiques

Il est possible de louer une voiture à l’aéroport d’Uluru et de la laisser dans un autre, moyennant des frais supplémentaires, si vous ne passez pas par une agence.

Il existe un musée pour en apprendre davantage sur l’histoire d’Uluru et des aborigènes. Malheureusement, il était fermé lorsque j’y étais… Si vous avez l’occasion d’y aller, n’hésitez surtout pas si vous êtes féru d’histoire !

Affaires à prendre :

  • Casquette ou chapeau (chapeau à mouches si possible – il y a énormément de mouche dans le désert est c’est insupportable !)
  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • 1,5 L d’eau
  • Appareil photo

Tarifs

Il n’existe qu’un tarif unique pour l’entrée au parc qui est de 25$ australien (environ 16,10€) par personne. Conservez bien le ticket, car il vous donne droit à une entrée sur le parc pendant 3 jours. C’est parfait pour combiner la visite d’Uluru et de Kata Tjuta.

À lire aussi : Uluru – un rocher devenu le symbole de l’Australie

Kata Tjuta (Monts Olga)

À proximité d’Uluru et faisant partie du même parc, la fameuse « vallée des vents » est à visiter absolument. Nommée Kata Tjuta par les aborigènes et Monts Olga par les Anglais, se dresse cette chaîne de rochers à la couleur rouge vif. Contrairement à Ayers Rocks qu’on visite en contournant le rocher, les Monts Olgas se visitent par l’intérieur à l’occasion d’une randonnée. Très bien aménagée, mais laissant quelquefois des passages légèrement difficiles, cette randonnée est à ne pas manquer car elle offre des paysages majestueux.

Cette fois-ci, la visite des Monts Olga fut organisée le matin ! A environ 40 minutes de Yulara, Kata Tjuta est très différent d’Uluru. Portant bien son nom « vallée des vents », c’est agréable de le ressentir lorsque le soleil tape férocement de bon matin. 

Très différent d’un canyon, mais tout aussi beau à voir, la randonnée offre de beaux points de vue sur les paysages au loin. Beaucoup moins visité qu’Uluru, vous ne rencontrez presque personne sur les Monts Olga.

Informations pratiques

Affaires à prendre :

  • Casquette ou chapeau (chapeau à mouches si possible – il y a énormément de mouche dans le désert est c’est insupportable !)
  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • 1,5 L d’eau
  • Appareil photo

J’ai repris la route après manger pour me rendre au camping non loin de Kings Canyon, ma prochaine étape. Prévoyez votre route en fonction de la fermeture de l’accueil du camping. Je suis arrivée juste à temps et j’ai failli ne pas pouvoir faire le plein et ne pas obtenir les clés de ma tante ! Sans vous parlez que le repas du soir pouvez également passer à la trappe. 

Quand l’heure de fermeture arrive, plus personne n’est disposé à vous servir… Donc prévoyez bien à l’avance, également pour la nourriture !

Kings Canyon

Situé à mi-parcours entre Uluru et Alice Springs, Kings Canyon fait partie du parc national de Watarrka. Magnifique canyon à visiter de préférence de bon matin. L’accès est interdit après 9h30 dans le cas de grosse température car il est très difficile d’y supporter une randonnée pendant la journée. Il faut donc se lever tôt pour visiter ces falaises. Trois excursions différentes sont proposées, ce qui permet à n’importe quel randonneur de s’adapter. Profitez-en pour observer des panoramas variés, soit à l’intérieur des gorges, soit sur les falaises qui sont à couper le souffle.

N’étant pas du matin, je suis arrivée sur les lieux à 9 heures. Et encore heureux car les portes du parc ont fermé 30 minutes après. Je vous avoue que je n’ai pas regardé la température prévue qui est montée jusqu’à 46°. N’ayant pas vérifié, j’ai opté pour la randonnée de 6 km. Qui a duré plus de 3 heures, car j’aime visiter tous les petits recoins et prendre beaucoup de photo !! Prévoir au moins 2 litres d’eau et de quoi vous mouiller la tête !

A la fin de la randonnée, j’avais un peu la tête qui tournait car je n’avais pris qu’un litre et demi d’eau. Mais j’ai vécu une expérience de folie et vu des lieux que je n’avais jamais pu voir de ma vie. Kings Canyon a été mon coin coup de cœur de tout le voyage. J’en ai eu d’autres, mais celui-ci est le plus gros !

Retour au camping, j’ai pris une bonne douche (tiède car la douche froide n’existe pas dans le désert). Puis départ pour se rendre dans la plus grande ville du désert Alice Springs.

Informations pratiques

Affaires à prendre :

  • Casquette ou chapeau (chapeau à mouches si possible – il y a énormément de mouche dans le désert est c’est insupportable !)
  • Lunettes de soleil
  • Crème solaire
  • 2 L d’eau
  • Appareil photo

Alice Springs

Alice Springs est la plus grande ville du centre rouge que les visiteurs peuvent trouver durant leurs périples de la traversée du désert australien. Elle permet de faire une halte pour retourner un court instant à la civilisation. Proche du parc national Macdonnell Ranges, qui offre une randonnée avec des paysages désertiques merveilleux.

Cependant, j’ai préféré varier les activités et les lieux durant mon voyage et je n’ai pas eu le temps de me rendre sur Glen Helen. Beaucoup de personnes m’en ont parlé lors de mes rencontres pendant mon périple dans le désert, et j’en ai entendu que du bien. N’hésitez pas à partager vos retours en commentaire ! Je suis preneuse pour avoir une idée.

J’ai donc seulement réalisé une halte dans cette grande ville du désert, qui correspond à un grand village pour nous.

L’article vous a plu ? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de ne pas copier le contenu de ce site ©